jeudi 12 janvier 2017

11 janvier

Journée de vélo à travers Guatemala city, le meilleur moyen de découvrir la ville avec un jeune qui dirige une auberge de jeunesse (qui accepte les vieilles comme moi) où je suis installée. Il insiste sur le côté historique douloureux du Guatemala :  la guerre civile qui a duré plus de 30 ans. Il n'existe qu'un seul musée qui parle de cette époque.

A la fin de ce périple en vélo, j'ai donné rendez vous au cinéaste recommandé par Alejandro, Sergio Valdes qui nous a retrouvé dans un bar "branché". Sergio est un vrai intello, il vient de faire un film très engagé et critique sur la droite et la gauche dans son pays. Mon projet sur Asturias l'intéresse et  j'irai déjeuner chez lui vendredi, yes !

Demain, Antigua, la ville coloniale.















2 commentaires:

  1. Hola tia ! Bravo pour tes diverses pérégrinations que nous suivons de loin mais avec attention ! Je viens de montrer ce soir à Mimi plusieurs de tes photos et je lui ai lu le récit de tes dernières journées, entre pyramides et promenades urbaines à vélo, elle était très contente ! Cuidate mucho y hasta pronto !

    RépondreSupprimer