samedi 24 décembre 2016

20 décembre

Le Havre, zone portuaire

Xavier, président de notre association de voile à Dieppe,  m'a accompagnée jusque devant l'énorme porte-conteneur bleu marine, Fort Sainte Marie (197 mètres de long).


Très vite j'ai disparu dans les entrailles du cargo. Les membres de l'équipage, tous philippins, m'ont accueillie en anglais, tous adorables. L'un d'eux, le steward Albin, m'a fait visiter toutes les salles et les salons pour passagers. J'ai fait la connaissance d un couple suisse qui va en Colombie, ils ont embarqué à Hambourg.  Je m'installe dans ma belle cabine en attendant le départ vers 21h. Par les hublots  je vois le ballet incessant du chargement des conteneurs. C'est le cœur de la mondialisation.



La piscine est vide ! Elle est à l'extérieur,  ils la rempliront quand il fera plus chaud...




21h33 : Fort Sainte Marie quitte le port, il fait très froid et très nuit. J'ai filmé les lumières des cargos à quai et les feux de navigation du chenal. Mon GPS Navionics ne marche pas, c'est bizarre.

Première nuit à bord. « Cargo de nuit, tatata, et cette machine dans ma tête...! » la chanson d'Axel Bauer me trotte dans la tête.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire